was successfully added to your cart.

Visite de l’atelier d’artiste de Edwige Giraud à Grenoble

Mardi 2 décembre je suis allé rencontrer Edwige Giraud dans son atelier situer dans le centre de Grenoble.

Son atelier est situé au fond d’une arrière cour dans un petit bâtiment où se trouvent d’autres artistes.

Son atelier est assez petit mais avec une grande verrière exposée à l’est, donc très lumineux.

Comme Edwige y passe ses journée, il est aménagé  avec un coin cuisine, un grand évier d’autrefois, un petit four, un réfrigérateur. De quoi préparer son frichti pour elle ou les gens qu’elle reçoit. Ce midi c’était moi et elle m’a proposé de partager son déjeuner avec elle. La table avait même une nappe, pas de toute cet atelier est celui d’une femme !

En tous les cas, la rencontre a été sympathique.

La discussion a roulé sur bien d’autres sujet que la peinture pour débuter.

Edwige a longtemps travaillé dans une banque. C’est à 48 ans qu’une collègue lui a proposé de l’accompagner à des cours de dessin. Edwige disait être bien incapable de faire un dessin mais pourquoi pas de la peinture. Il n’est pas certain que l’un soit plus aisé que l’autre, mais bon, la décision était prise et le mouvement enclenché. Elle m’a dit qu’alors ça lui est tombé dessus, c’était une découverte qui ne l’a plus quittée depuis.

Edwige écoute beaucoup la radio tout au long de la journée, surtout France Culture, des émissions qui parlent d’astrophysique et de mathématiques. Elle dit qu’elle n’y comprend rien mais que ça la fait rêver. Je ne sais pas ce qu’elle comprend ou pas mais ce qui est certain, c’est qu’elle commence à connaître son sujet, elle est bien informée des théorie des multi univers, les travaux un peu plus anciens sur les « cordes ». Elle a vu le film « Une brève histoire du temps » fait à partir des travaux du physicien Stephen Hawking.

Un peu comme les « cordes », Edwige Giraud, envisage la musique comme un moyen de passer dans un autre univers. Ca élève dit-elle et je ne peux qu’approuver. Pour elle, tenter de voir des images, des représentations dans la musique est hors sujet. La musique se ressent, tout simplement.

Tout comme l’astrophysique, la musique la passionne. Sans en tirer quelque théorie, la musique lui permet de pénétrer l’âme d’un peuple. Russe, italienne, juive (mais ce terme recouvre de nombreuses réalités géographiques), etc. chaque peuple a une manière très reconnaissable de s’exprimer.

Les relations, entre les habitants des maisons bourgeoises donnant sur la rue et les artiste du fond de la cour, sont parfois rugueuses. Laisser l’entrée grande ouverte pour les journée portes ouvertes (justement) et faciliter la visite de l’atelier, irrite les habitants préoccupés d’un minimum de sécurité. Alors l’été elle ouvre en grand ses fenêtres et met la musique à plein tube ! La musique étant destinée à apaiser les moeurs !… Parfois, ça ne fonctionne pas !

Edwige Giraud, travaille avec tout un stock de stylos et utilise des gabarits pour faciliter son travail. Pour elle, un,e oeuvre doit refléter une personnalité. Point d’imitation des autres, points d’oeuvres produites en série.
Sur certaines peintures elle alterne peinture et couche de médium, en terminant avec un vernis. L’effet est intéressant avec un côté mystérieux, mais donc difficile à regarder avec énormément de brillance et de reflets. Très difficile à photographier, il faudrait un filtre polarisant mais en même temps conserver un minimum de reflets. Je vais devoir travailler le sujet.

Edwige aime dessiner (finalement elle s’y est mise) et peindre. Vendre n’est pas son truc. Donc elle vend peu et donne beaucoup.

Ceci ne semble pas la chagriner outre mesure, travailler sur ses oeuvre, passer du temps dans son atelier la rend visiblement heureuse.

 

Visite de l’atelier d’artiste de Edwige Giraud à Grenoble

Visite de l’atelier d’artiste de Edwige Giraud à Grenoble

Visite de l’atelier d’artiste de Edwige Giraud à Grenoble

Je veux m'exprimer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.