was successfully added to your cart.

William Cooper, peintre animalier

Habituellement, Le Naaba vous parle des artistes dont les parcours et des oeuvres sont éloignés de l’académisme. Mais le travail de William Cooper, peintre animalier vaut le temps d’un arrêt.

Il est né en 1934 en Australie et décédé en mai 2015 à 81 ans. Il faut croire que parcourir la nature préserve.

Il a grandi dans les faubourgs d’une ville ravagée par la Grande Dépression. La famille habitait une cabane avec un sol de terre battue et des murs… en toile de jute. Une enfance particulièrement pauvre pour le dire simplement.

William Cooper, peintre animalier a acquis une renommée comme illustrateur scientifique en histoire naturelle. Plus particulièrement pour les oiseaux. Alors que la plupart des artistes se concentraient sur les animaux, William Cooper s’est attaché à leur environnement, à la végétation et les paysages qui les entourent.

William Cooper peintre animalier

Les oiseaux que William Cooper, peintre animalier peint sont longuement étudiés pour être rendus dans leur comportement et leur écosystème. Une des ses peinture montrait des aigles d’Australie (wedge-tailed eagle) en train de se livrer bataille dans les airs. Avec non loin des perruches de Pennant (crimson rosellas peck), leur met favori !

Comme tous les naturalistes, peintre ou photographes, William Cooper, peintre animalier avait une connaissance étendue et scientifique de ses sujets dans leur habitat. Ceci l’a amené à beaucoup voyage de part le monde et pas uniquement en Australie. Accompagné de son épouse Wendy, une botaniste répétée. Ma foi, s’il est possible de joindre l’utile à l’agréable… Les époux ont d’ailleurs publié 3 livres en commun.

En 1979 William Cooper, peintre animalier a capté l’attention de David Attenborough lui-même naturaliste et producteur/réalisateur. L’artiste a pu présenter au naturaliste les oiseaux de paradis qui vivaient devant chez lui.

William Cooper, peintre animalier a reçu des distinctions officielles. C’est une reconnaissance pour lui mais finalement pas important ici. Ce qui compte est sa peinture.

De taxidermiste à William Cooper, peintre animalier

Tout jeune il a rencontré le travail de John Gould un artiste du XIX° siècle qui a été le premier à produire des dessin vraiment précis des oiseaux de paradis. A 15 ans il abandonne l’école pour devenir apprenti taxidermiste pour un zoo. Mais rapidement, il arrive à l’âge où les filles sont plus intéressantes que les animaux empaillés !

Après une passage rude à l’armée, il revient à ses premières amours et la peinture de paysages.

Mais c’est dans les années 1960 et sont nouvel intérêt pour les oiseaux qui l’apporté à une notoriété publique. Ceci étant dû en large part à son travail appliqué, soigné. William Cooper, peintre animalier travaillait jusqu’à 14h par jour. Il faisait plus d’une dizaine d’esquisses pour chaque oiseau afin de bien appréhender le mouvement de l’animal. Chaque plume était comptée et détaillée. Un travail de scientifique qui l’a conduit à une distinction de l’académie de sciences naturelles de Philadelphie. Il est le seul australien à l’avoir reçue.

William Cooper, peintre animalier a contribué ou publié lui-même à 18 ouvrages de 1968 à 2015.

Je veux m'exprimer

Pour voir la page complète, inscrivez-vous

C’est 100% GRATUIT

Je n’aime pas le spam, vos informations ne sont pas diffusées