SirBlondin, sculpteur, dessinateur, graphiste

J’ai connu SirBlondin, sculpteur, dessinateur, graphiste en octobre 2013 lors d’une exposition à Allevard, son travail m’avait paru particulièrement intéressé. J’avais revu SirBlondin chez lui environ une année après.

Il a commencé le dessin tout petit, comme tous les enfants. Mais ses parents et ses copains l’ont encouragé à continuer. Il avait vu un livre sur l’Egypte et fabriquait des sarcophages en bois !

Il a grandi et présenté un bac C… option dessin. Son père était un ouvrier devenu cadre à force de progression, comme c’était possible à l’époque. Il y avait des livres à la maison, d’histoire et d’art. Et comme Internet n’existait pas, il allait à la bibliothèque. Donc, arrivé au bac, ses parents lui demandent « tu veux faire quoi ? ». Déjà la liberté et la confiance.

Ce sera les beaux arts à Lyon. Pendant 5 ans. Cinq ans de bonheur, dit-il.

Il y a trouvé beaucoup de liberté. Les profs se chargeaient essentiellement de donner de la cohérence au travail. Il a trouvé cette période culturellement riche. A la sortie on sait tout faire, on sait rien faire.

SirBlondin est d’une époque où le service militaire était encore de rigueur. Pour les garçons uniquement, égalité des sexes oblige. Il avait demandé la coopération mais on lui a proposé service vidéo des armées. La propagande n’étant pas son fort, il a été objecteur de conscience pendant 20 mois. Graphiste et illustrateur dans une association.

A l’issue de « l’armée », un musée était en train de se créer dans l’Aveyron autour du film Micropolis. Avec l’insouciance de son âge, il a appelé l’entreprise en charge du projet et il est parti à Uzès les rencontrer avec le patron de l’ancienne entreprise Crocodile de Chambéry. S’en suit une réponse à l’appel d’offre et le gain des lots marque, signalétique, charte graphique, sculpture. Le tout représentant 1 an ½ de travail. Le culot associé à la compétence peut être payant !

Si vous allez voir le site du musée, vous trouverez encore ses sculptures.

Pour terminer le CV, après quelques années, il a travaillé jusqu’à présent comme graphiste dans l’imprimerie Bristol.

.

.

.

.

.

Les oeuvres de SirBlondin sont disponibles dans la boutique du Naaba.

Cliquez sur l’image à droite.

SirBlondin, sculpteur, dessinateur, graphiste : son travail et son approche

En parallèle, il poursuit son travail personnel. Il s’équipe. Avec l’électronique il arrive à faire les images qu’il a en tête. Il aurait pourtant rêvé d’être peintre mais n’a pas la maîtrise technique pour faire ce qu’il fait en photo avec l’ordinateur.

L’électronique lui offre des capacités énormes et des questions du même ordre. En peinture, c’est la toile qui est l’acte artistique. En photo c’est le négatif. Mais pour être manipulable il faut déjà passer par le positif et on peut en tirer autant qu’on veut. Avec les outils numériques, l’oeuvre est-elle le fichier numérique ? Que devient l’unicité de l’oeuvre quand on peut la reproduire à l’infini et sans dégradation ?

De plus, quel est la durabilité du support électronique ? Un disque dur tombe en panne au bout de quelques années. Mais surtout, on sait tirer une photo centenaire, saura-t-on livre une image Photoshop dans 100 ans ? Probablement non. Nous sommes passés de la durabilité du bronze à la fragilité de l’octet.

SirBlondin s’est sérieusement intéressé au chamanisme. C’est à la fois une spiritualité mais surtout une réconciliation de l’esprit et de la matière, de l’homme et de l’animalité. Pour utiliser une terme moderne, à la fois de l’écologie et de l’économie (tiens, un souvenir de mes propres études : Jean-Louis Le Moigne, très bon contre les insomnies et accessoirement l’instruction), l’approche systémique. SirBlondin demeure fasciné par les abeilles qui butinent. Il semble évident de distinguer l’abeille de la fleur et pourtant, l’un n’existe pas sans l’autre, elles forment un tout complet.

Pour aller plus loin sur notre propre rôle dans l’ensemble plus vaste, SirBlondin aime cette citation de Keith Richard « on est là pour transmettre les choses ». On ne crée pas du néant, on prend des choses, on les retravaille à notre manière et on les restitue pour d’autres.

Difficile d’en rendre compte en quelques mots mais la discussion a longtemps roulé sur ce thème, le sens de la création et notre place d’être humain.

Et après, que fait SirBlondin, sculpteur, dessinateur, graphiste ?

SirBlondin fait aussi de la sculpture. Si vous voulez l’énerver à coup sûr, demandez-lui « en quoi c’est fait » ? Si vous voulez en savoir plus demandez-lui plutôt « cette idée vous vient d’où » ?

SirBlondin continue ses images. Sa maison est un studio. L’investissement est important, mais il rêve de couler ses sculptures dans le bronze. Au vu du coût, ça viendra plus tard.

Il cherche des modèles pour ses photos. Si ça vous tente, contactez-moi.

D’ailleurs, si vous souhaitez un portrait qui sorte de l’ordinaire, contactez-moi aussi, il sait faire.

Pour terminer, j’apprécie réellement le travail et la personnalité de SirBlondin, sculpteur, dessinateur, graphiste.

Les oeuvres  de SirBlondin vous intéressent ?

Le Naaba SirBlondin, sculpteur, dessinateur, graphiste

Le Naaba SirBlondin, sculpteur, dessinateur, graphiste

Le Naaba SirBlondin, sculpteur, dessinateur, graphiste

Je veux m'exprimer

Pour voir la page complète, inscrivez-vous

C’est 100% GRATUIT

Je n’aime pas le spam, vos informations ne sont pas diffusées