peinture rupestre, le mystère des artistes qui nous ont précédé

La peinture rupestre nous fascine, parce qu’elle vient, de l’intérieur des grottes, d’hommes comme nous mais en des temps très, très anciens.

Pour débuter, je précise que la peinture rupestre n’est qu’un sous-ensemble de l’art préhistorique. Et d’ailleurs, un grand nombre d’oeuvres réalisées dans des matériaux périssables sont perdues à jamais.

Les préhistoriens distinguent les oeuvres rupestres (sur les pierres) des oeuvres pariétales (sur les murs – des grottes). Je vous parlerai ici surtout des oeuvres réalisées par nos lointains ancêtres dans les grottes et je vous prie de pardonner cette offense scientifique !

La peinture rupestre à sa découverte

La première grotte marquante découverte est celle d’Altamira, près de Santander au nord de l’Espagne. La grotte était connue dès 1876.

Pour sa chance, les experts ne pouvaient pas croire que des hommes considérés primitifs puissent produire des peintures rupestres d’une telle précision. L’ensemble a donc été considéré pour un faux. Il a fallu d’autres découvertes de peinture rupestre en Europe pour accepter l’idée que des hommes aussi anciens (on date entre -15.500 et -13.500) puissent avoir réaliser de telles oeuvres. La grotte a commencé à être fouillée en 1906.

La France est riche de grottes peintes. La découverte la plus récente est aussi la plus marquante, c’est la Grotte Chauvet. Le peintures rupestres datent de 37.000 ans pour les plus anciennes et 28.000 ans pour les plus récentes. Outre l’ancienneté c’est la maîtrise qui est impressionnante, ce qui signifie que des productions plus anciennes ont existé même si elles ne sont pas parvenues jusqu’à nous.

peinture rupestre
peinture rupestre

Peinture pariétale, cherchez l’artiste

Bon d’accord, le terme « artiste » est anachronique puisque moderne. Des gens ont peint, gravé, etc. mais pas fait « de l’art ».

Un peu comme  les bergers qui gravaient des morceaux de bois pour passer le temps. Le résultat est considéré aujourd’hui comme de l’art mais ceux qui l’ont fait… l’ont fait et c’est tout.

Ceci étant dit, à nous humains des temps électroniques, ce terme nous parle et dit l’émotion que nous ressentons.

Jusqu’à la découverte des grottes, l’art ancien était essentiellement connu en Mésopotamie. Les grottes sont elles bien plus anciennes et pour la plupart Européennes, ça change à la fois la chronologie et la géographie de l’art.

Les peintures rupestres battent en brèche la conception d’un progrès continu, où la période actuelle est forcément le stade le plus élevé. Il y a eu des va et vient, des hauts et des bas. Et rien n’interdit des découvertes encore plus anciennes.

Elie Faure, dans son Histoire de l’art publié en 1910 a du mal à aborder l’art « avant l’histoire », assimilé à l’art des enfants, des aliénés, etc.

Pour Malraux au contraire, ce qui nous émeut c’est que ces oeuvres sont des « anti destin ». En tant qu’homme nous pouvons nous reconnaître dans toutes ces oeuvres.

Picasso aurait visite la grotte de Lascaux et dit « après Lascaux on a plus rien inventé ».

Dans les grottes des effets de perspectives existent par exemple, redécouverte à la fin du moyen âge en Europe. La manière de l’aborder est différente et joue du relief des grottes.

Les peintres abstraits et surréalistes s’emparent de l’art préhistorique et de la peinture rupestre. Peintre avec les doigts, avec les mains, en crachant de la peinture, cest une façon de remettre en cause le paradigme du tableau.

Mirò a déclaré que la peinture est en décadence depuis l’âge des cavernes. Bien sur c’est un peu médiatique. Plus sérieusement, pour lui la peinture est une plongée dans la matière, ce qui peut être relié facilement à l’art préhistorique.

Picasso quant à lui avait des moulages de la vénus de Lespugue.

Ce que l’art pariétal apporte à la modernité c’est la suppression de la distinction entre abstraction et figuration. Dans l’art des cavernes nous retrouvons de nombreux signes dont il nous reste la forme mais dont nous avons perdu la signification. Pourtant, on se rend bien compte qu’ils sont importants. Quelqu’un a dit, à Lascaux ils sont passés pas loin de l’écriture.

Mais que signifie tout ça alors que l’essentiel nous échappe ? Quand nous arrivons au terme des explications possibles, André Leroi Gourhan disait « il reste que c’est beau ».

Laissons l’interprétation, l’interaction avec le présent, libre de faire son chemin.

Une question pour vous

Quel ressentez-vous face aux peintures rupestres de la préhistoire ? Dites-moi ceci dans les commentaires.

peinture rupestre
peinture rupestre

Déjà 10813 personnes font parti de la tribu !

Restons en contact :

One Comment

Je veux m'exprimer

Pour voir la page complète, inscrivez-vous

C’est 100% GRATUIT

Je n’aime pas le spam, vos informations ne sont pas diffusées