was successfully added to your cart.

Visite atelier artiste Pauline Wateau, céramique

Il y a peu j’ai été à Valence (France) visiter l’atelier de l’artiste Pauline Wateau, céramique. Autant le dire tout de suite, c’est une amie qui m’est chère.

J’aime autant la personne qu’elle est que son travail.

J’ai connu son travail avant de la connaître elle. C’était à Chatillon en Diois au festival Arts et Vigne, le 7 août 2011 très précisément.

Je suis allé là bas avec deux amis voir Michel de Mingo qui exposait.

Pauline Wateau, céramique exposait dans le même lieu et j’ai beaucoup aimé ses céramiques. Au moment de sortir j’ai dit que j’aurais bien aimé acheter la « fille du soleil levant », mais ça représentait une petite somme. Je n’avais jamais acheté d’oeuvre jusqu’à ce moment. Immédiatement, je me suis dit qu’en fait rien ne m’empêchait de l’acheter. Je l’ai donc réservée et Michel de Mingo l’a ramenée à la fin du festival jusqu’à Grenoble.

C’est plus tard que j’ai connu Pauline.

J’ai passé une journée chez elle et j’ai pu voir d’autres oeuvres mais surtout connaître la personne.

Le parcours de Pauline Wateau, céramique

Pauline Wateau, céramique a eu un parcours singulier et pas forcément enviable. Pendant longtemps sa vie a été parsemée de drames, plus qu’à son tour.

En 1960 son père part travailler en Algérie. Pauline découvre à 9 ans que la guerre sème la mort et que c’est une horreur.

Lorsqu’elle a 17 ans son père décide de retourner au Vietnam. En voiture, bien entendu. France, Yougoslavie, Turquie, Iran, Pakistan, Inde pour les grandes étapes. Arrivé au Vietnam, à nouveau la guerre. Même chirurgicale, une frappe aérienne disperse les humains et leurs corps. Mais je l’ai déjà dit, la guerre est une horreur.

Après avoir traversé tout ça, Pauline Wateau, céramique est douce, attentionnée, aimante et ses céramiques apporte la paix et la douceur.

Ce qui est certain, c’est qu’au plus fort de la guerre, Pauline a toujours trouvé de quoi dessiner.

Ses sculptures sont pleines de douceurs et très soignées, particulièrement les mains et les visages. Elles font du bien.

Les évènements de la vie, font qu’un jours elle fait le pas et se consacre uniquement à son art. C’est une grande travailleuse et aujourd’hui les résultats sont là. Ses céramiques se vendent au point qu’elle n’arrive plus à répondre la demande. Elle m’a donc demandé de ne pas lui faire de publicité. Mais puis-je faire autrement ?

Si vous voulez voir Pauline Wateau, céramique, elle est présente chaque année au SIAC à Marseille. Vous la trouverez également à la Galerie les Intemporels à Clermont Ferrand ainsi qu’à la Montreux Art Gallery.

En principe j’aurais dû vous parler raki, fumée et autres techniques, matériaux. Mais ici, ça fait partie des petits mystères qui ne regardent qu’elle. Restent ses oeuvres.

Moi, elles me font du bien.

Visite atelier Valence Pauline Wateau

Visite atelier Valence Pauline Wateau

Visite atelier Valence Pauline Wateau

2 Comments

Je veux m'exprimer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.