was successfully added to your cart.

Lamuzgueule un groupe de Grenoble

Un jeudi soir j’ai rencontré Romain, pardon Charlot Beretta du groupe grenoblois Lamuzgueule.

Le groupe a débuté en 2008 avec 6 musiciens. Mais c’est en 2011 qu’a eu lieu le vrai départ, que les choses sérieuses ont commencé. Ça correspond à l’introduction de l’électro dans leur musique.

Depuis deux ans les membres sont stables avec un collectif qui partage de mêmes objectifs : leur pratique n’est plus un hobby mais ils en vivent, avec tout le sérieux, la rigueur qu’implique la professionnalisation. Depuis deux ans ils en vivent exclusivement.

Encore quelques chiffres :

  • 2013 : 50 dates
  • 2014 : 45 dates mais des concerts plus importants
  • 2015 : 45-50 dates et toujours une montée en puissance

Le groupe chante presque exclusivement en français, c’est un choix. Hors de France, au lieu d’être perçu comme un handicap, c’est un plus. La french touch en somme, avec tous les clichés que cela inclut mais que les gens aiment chez nous.

Aujourd’hui ils sont 5 sur scène et deux techniciens.

Lamuzgueule sur scène :

  • Romain alias Charlot au chant
  • Anaïs alias Camilla Colt au chant, chœurs. Elle a fait le conservatoire de musique actuelle à Grenoble et enseigne le chant
  • Salvator au saxe
  • Lidian à la guitare
  • Robin à la basse et l’électronique. Le couteau suisse du groupe !

Les membres du groupe sont jeunes et débordent d’énergie. Leur musique est tonique et donne envie de bouger, de danser. Ça tombe bien, ils considèrent leur objectif atteint si le public de leurs concerts s’amuse, se lève et danse. Le groupe a envie de transmettre du positif aux gens.

L’électro concerne plutôt les 20-30 ans mais les références aux années de la prohibition touche un public bien plus âgé. Même si leurs chansons n’ont pas été écrites avec cet objectif, toucher un public large leur apporte une satisfaction.

A l’été 2014 ils ont fait la première partie de I am et à Rome la première partie de Parow Stelar. Une première partie permet d’acquérir une légitimité mais aussi d’accéder à un autre public.

Lamuzgueule a fait partie des 8 indispensables de FrancoFan (n°47)

Les collaborations de Lamuzgueule

Dans le milieu (on ne quitte pas les gangsters de la prohibition…) il y a beaucoup de producers. Romain écoutait et admirait un certain nombre d’entre eux. Sur le second album une grosse moitié des chansons sont enregistrées en collaboration. Romain les voit comme des « grands frères », ils ont aidé le groupe à progresser et lui apportent une légitimité supplémentaire. C’est autant un plaisir pour Lamuzgueule qu’un coup de pouce.

L’écriture

C’est essentiellement Romain qui écrit les textes et Anaïs la musique (c’est sa formation qui plus est !). A deux ils finalisent la chanson et la passent à l’épreuve du groupe pour affiner les détails.

Dans une interview sur NRJ, Romain disait que ses chansons n’avaient pas de message. En fait ce n’est pas complètement vrai ! Au début il craignait surtout de se priver d’une partie du public (de déplaire) et les messages étaient cachés derrière des choses plus anodines. Avec le temps, il ne craint plus de s’affirmer plus ouvertement. Suivez la suite du groupe Lamuzgueule, les chansons vont encore évoluer !…

Les projets de Lamuzgueule

En mars 2015 un album Remix de BADA BOoM BoOM SWING. Une souscription a eu lieu sur Ulule.

En mars 2016 (eh oui, en devenant pro, le planning devient précis) un nouvel album avec uniquement des créations. Romain m’a levé un coin du voile, mais chut ! Le style des textes et des musiques va évoluer. Allez, je vous en dit un peu, il y aura plus d’électro-vintage.

Maintenant que Lamuzgueule a une légitimité sur ses chansons, leur objectif est de s’imposer comme un groupe qui compte sur la scène française.

Mais un groupe, c’est d’abord sur scène qu’il prend sa vraie dimension. Allez voir Lamuzgueule.

Le groupe Lamuzgueule de Grenoble

Le groupe Lamuzgueule de Grenoble

Le groupe Lamuzgueule de Grenoble

Je veux m'exprimer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.