Héloïse Benoit design culinaire

By 1 décembre 2016Actualités

Aujourd’hui je vous présente Héloïse Benoit design culinaire.

Héloïse Benoit design culinaire
Pour toutes les images, source : le site d’Héloïse

C’est en 2013 que j’ai connu Héloïse Benoit pour son design culinaire, elle intervenait pour le lancement d’un livre. Son travail m’a plu et nous avons convenu de rester en contact.

Héloïse Benoit design culinaire, mais un peu avant !

Héloïse Benoit s’est tôt posé des questions sur l’alimentation du fait d’allergies, pourquoi le corps rejette certaines choses. Mais nous y reviendrons lors de son stage au Fantin Latour.

Après un parcours scolaire classique jusqu’au collège, Héloïse Benoit a préparé un bac Arts appliqué et c’est là qu’elle a découvert l’existence du design culinaire.

Héloïse a connu l’un des fondateurs de la discipline, Marc Bretillot. Sachant qu’il enseignait à l’école de design de Reins (une école de beaux arts), elle a quitté Paris pour aller vers l’Est.

Mais bon, ce n’est pas encore très loin de Paris.

Les trois premières années sont beaucoup axées sur l’acquisition des connaissances et les deux dernières sur les projets créatifs avec nécessairement un mémoire pour en rendre compte.

Héloïse Benoit a fait un stage de 5 mois centré sur la céramique en Israël ce qui lui a ouvert des horizons culturels.

Mais pour réellement travailler dans le design culinaire, Héloïse Benoit a complété ses études par un diplôme professionnel (un CAP) de cuisine.

Marc Bretillot et les autres professeurs lui recommandaient de ne pas faire ce CAP mais Héloïse Benoit en a retenu un enrichissement et une pratique que le design seul n’offre pas.

Héloïse Benoit design culinaire, cette fois en tant que professionnelle

Héloïse Benoit a connu le très beau travail de design culinaire lorsqu’elle a travaillé au restaurant Fantin Latour à Grenoble. Le chef, Stéphane Froidevaux, est passionné de montagne et de plante qu’ils trouve là haut. Le mot anglais design se rapporte en français autant au mot dessin que concevoir. La présentation de ses plats sont autant dessinnés que pensés.

Héloïse a donc découvert le travail en amont de la cuisine en allant chercher les plantes en montagne ou en forêt pour trouver de nouvelles choses à manger ou de nouvelles manières de présenter les plats avec des mousses, du bois, etc.

Le travail sur les plantes est primordial. Certaines doivent être séchées pour développer toute leur saveur. Pour d’autres, il faut les travailler avec du vinaigre ou du sucre. Un vrai travail expérimental, comme un chimiste qui explore la matière.

Héloïse Benoit a même participé à des repas gastronomiques proposés directement en montagne avec des plantes fraichement cueillies.

Mais le travail de cuisine est physique et exigent.

Après le travail en restauration, Héloïse Benoit a réellement travaillé le design culinaire, en particulier pour des évènements et un peu pour l’industrie alimentaire.

Elle s’est associée dans un atelier avec une jeune femme qui fait de la photo culinaire et une autre qui mène une agence de communication.

Héloïse Benoit du design culinaire au design d’objets pour l’alimentation. L’activité est plus axée sur l’industrie avec ses contraintes de fabrication et de commercialisations.

 

Qu’en pensez-vous ?

Et vous, quelle est votre exploration des saveurs ou de la présentation des plats ?

Votre expérience m’intéresse, laissez un commentaire ou une question plus bas.

Héloïse Benoit design culinaire
Héloïse Benoit design culinaire
Héloïse Benoit design culinaire
Guide de l'amateur d'art

Déjà 9995 personnes font parti de la tribu !

Restons en contact :

Je veux m'exprimer

Pour voir la page complète, inscrivez-vous

C’est 100% GRATUIT

Je n’aime pas le spam, vos informations ne sont pas diffusées