Etel Adnan, peintre célèbre du pays blanc et autres mystères

Etel Adnan, peintre célèbre et artiste émergente à… 87 ans ! Mais avec déjà une œuvre variée et profonde. Poétesse, peintre, philosophe…

Etel Adnan, peintre célèbre
Image Courtesy Galleria Continua, San Gimignano / Beijing / Les Moulins

Etel Adnan, peintre célèbre née du mélange des gènes et des cultures

Vous le savez, j’aime le mélange des genres. Etel Adnan, peintre célèbre née en 1925 est un sacré mélange à elle toute seule.

Elle est née à Beyrouth d’un père syrien musulman et d’une mère grecque et chrétienne. Elle a été à l’école française. Ce qui pose de bonnes bases cosmopolites. Aie, je viens de dire un gros mot ?

Si on veut faire plus savant et apprendre à prononcer les mots difficiles : extraterritorialité. Le territoire n’est plus alors physique.

Elle est venue à Paris à l’âge de 24 ans pour étudier la philosophie à la Sorbonne puis a poursuivi aux Etats Unis. Elle s’est installée dans ce pays pour enseigner la philosophie de l’art en Californie à partir de 1952.

Etel Adnan, peintre célèbre est retournée au Liban en 1972 et collaborer avec le journal francophone Al-Safa dans lequel elle a créé une section culturelle.

Mais en 1975 la guerre éclate et elle retourne en Californie l’année suivante.

Le mélange génétique et culturel prédisposait probablement Etel Adnan, peintre célèbre à ne pas se ternir sagement en place.

En 1977 elle publie un premier roman Sitt Marie Rose qui a largement à voir avec la guerre alors en cours dans son pays natal. Cet ouvrage est considéré maintenant comme un classique de la littérature libanaise contemporaine.

Etel Adnan, peintre célèbre
Etel Adnan, peintre célèbre

Etel Adnan, peintre célèbre mais aussi poétesse

A plus d’un titre, non loin du Liban, la poétesse Sapho l’avait précédée il y a très très longtemps.

Depuis longtemps, les années 1960, Etel Adnan peignait des paysages abstraits et très colorés. Surtout le Mont Tumalpaïs, sa montagne Sainte Victoire à elle.

C’est en 2012, à l’âge de 87 ans qu’elle accède à la reconnaissance internationale. Une artiste émergente, en somme !

Mais à son âge, l’attention portée sur elle ne semble pas lui avoir monté à la tête. Elle a donc continué à explorer d’autres possibilités avec des leporellos, ces livres peints en accordéon d’inspiration japonaise.

Etel Adnan, peintre célèbre précise que ce que l’on fait nous définit, devient notre identité même et qu’il n’y a pas lieu de s’en offusquer. Elle imagine ses toiles comme des pas successifs qu’elle accompli l’un après l’autre. Elle dit peindre dans un état semi-conscient en faisant confiance à ses instincts et que peindre ce n’est juste de couleurs et des formes, c’est une construction qui nous transcende.

Vous avez bien entendu la liberté de contester ces grands mots dans les commentaires en bas. Ceci étant dit, bien des artistes me disent que leur pratique de l’art est un moyen d’aller plus loin que soi-même. Pour Etel Adnan la peinture, comme la musique est une forme de langage, il faut lui faire confiance et laisser aller. Ce qui me rappelle la phrase de Levi-Strauss « l’art est de la pensée ».

Etel Adnan, peintre célèbre précise qu’elle a écrit de la poésie bien avant de peindre et estime que sa peinture s’en trouve influencée.

Sa peinture exprime la partie positive de sa personnalité ce qui est en relation avec la nature et les monde. Avec la toile, le papier et les couleurs, elle se sent en phase avec le monde physique, sa force et sa beauté. Etel Adnan se sent appartenir aux aspects plus intimes comme une rose, un arbre, un ruisseau, ce qui la rempli de bonheur.

Ses écrit sont généralement politiques et liés aux tragédies du monde arabe d’où elle vient et qu’elle a vécues. Ils peuvent être philosophiques et les fonctionnement de l’esprit humain devenir le sujet de méditation.

Pour Etel Adnan, peintre célèbre la poésie et la peinture sont des formes très différentes. La poésie utilise le langage qui est une convention sociale (heureusement) largement partagée. Mais elle fait un usage particulier des mots qui est plus difficile d’accès. La poésie crée un mystère qui aide à s’échapper des pensées et des sentiments ordinaires.

La peinture peut sembler plus immédiate parce qu’il suffit d’ouvrir les yeux. Pourtant elle peut être aussi mystérieuse, hermétique et même plus difficile à comprendre qu’un poème.

Etel Adnan, peintre célèbre et le rôle de l’art

Vaste question !

Pour Etel Adnan, peintre célèbre l’art est ce qui humanise la société. Il nous rappelle que nous sommes plus que des corps physiques, que nous avons un esprit qui a besoin d’être nourri et stimulé.

La poésie, la peinture, la musique, la sculpture, etc. nous élèvent et ouvrent des portes vers plus que nous-même, dit-elle. Ce peut aussi être un monument que nous laissons. Une société sans art est une société morte, une prison.

Pour Etel Adnan, tout ce qui est fait avec attention, le jardinage, la couture, la cuisine, l’artisanat, etc. représente les prémisses d’un instinct artistique, un désir d’aller plus loin, de découvrir, de penser plus loin que ce qui est fonctionnel.

Quand elle peint, elle se sent faire partie de quelque chose de plus grand qu’elle.

Par ailleurs Etel Adnan estime qu’il est nécessaire de rendre l’art public, que l’architecture est une forme d’art (elle cite les églises et les mosquées) est une bénédiction pour les plus pauvres, les moins chanceux et leur permet d’accéder à l’art. Elle aime particulièrement les église grecques qu’elle voit comme des abris pour la beauté, en particulier par leurs icônes qu’elle estime mal regardées par nos contemporains.

Nous sommes habitués à ce qui nous entoure et nous oublions que ce sont des miracles de beauté. Elle rappelle que nous villes et nos banlieues mériteraient d’être ainsi humanisées !

Même si cette forme d’art est très éloignée d’elle c’est ce qui lui plait dans les graffitis et le street art. Apporter un supplément d’âme à nos rues et nos murs. En donnant aux jeunes de quoi peindre les bâtiments et planter des arbres, ils seraient probablement moins enclins à détruire les choses et plus globalement à la violence.

Mais avant de vous quitter, revenons un instant sur le titre de l’article. « Pays blanc » a un rapport avec son pays natal. Vous avez trouvé lequel ?

Une question pour vous ?

L’art est une nécessité intérieur, mais doit-il jouer un rôle dans la société ?

Merci de laisser un commentaire en dessous pour partager votre réponse.

Et si vous avez trouvé pourquoi Pays blanc, dites-le aussi !

Etel Adnan, peintre célèbre
Etel Adnan, peintre célèbre
Etel Adnan, peintre célèbre

Déjà 10698 personnes font parti de la tribu !

Restons en contact :

2 Comments

Je veux m'exprimer

Pour voir la page complète, inscrivez-vous

C’est 100% GRATUIT

Je n’aime pas le spam, vos informations ne sont pas diffusées