Chrystèle Chovelon, chant lyrique, mezzo-soprano

Mais qui est Chrystèle Chovelon, chant lyrique, mezzo-soprano ? D’abord, née à Grenoble, une petite fille sage. Enfin… pas trop.

Son père jouait de la trompette mais avec de l’asthme le souffle est court. Un autre contact avec la musique a été les amis de son père qui jouaient dans une harmonie.

Autre contact plus surprenant avec la musique, Chrystèle a perdu son parrain quand elle avait deux ans. En allant au cimetière chaque année, elle était impressionnée par la guitare sculptée dans la pierre.

Comme beaucoup d’enfants, en écoutant les disques, elle dirigeait l’orchestre. Il restait encore pas mal de chemin avant de devenir Chrystèle Chovelon, chant lyrique, mezzo-soprano. Mais ses parents lui ont fait commencer la musique à 7 ans, solfège puis piano.

Quand elle avait 10 ans, son père est parti diriger un service informatique à Cluse. Plus d’école de musique. Probablement parce qu’ils ont senti un désir, des prédispositions, ses parents ont créé une association.

Chrystèle Chovelon chant lyrique

A l’église, elle a entendu les enfants chanter à trois voix. Devenue aujourd’hui Chrystèle Chovelon, chant lyrique, mezzo-soprano, me regarde avec de grands yeux animés. Ce fut une révélation, un bonheur. Immenses. Elle fera du chant lyrique, le choix était fixé.

Dans son enthousiasme, qu’elle a toujours, elle chantait fort, tout le temps. Ce qui posera des soucis.

Quand elle a eu 13-14 ans, une salle de 600 places a été construite. Pour faire bonne mesure, une commande a été passée et le chef de choeur a écrit le livret d’un opéra pour enfants. Rien de moins. Chrystèle était Jeannot le berger, la maman des moutons. Elle mourrait à la fin et toute la salle pleurait !

Pour motiver un enfant, on a connu pire.

Toute son énergie (et il y en a) était tournée vers le chant. Les résultats scolaires pas tout à fait bons, mais ça passait, les professeurs certainement bienveillants. Ca arrive !

A 15 ans, elle revient à Grenoble mais à cette époque, on ne forme au chant lyrique qu’à partir de 18 ans. L’envie ne s’est pas émoussée mais elle a rongé son frein pendant 3 ans. Et continué à malmener sa voix…

Sa mère a détecté un souffle dans sa voix et elle a entrepris de l’emmener voir un phoniatre (je découvre cette spécialité) à Lyon. Qui découvre des nodules sur ses cordes vocales. Le spécialiste la regarde droit dans les yeux et demande à Chrystèle « tu veux être chanteuse lyrique ? » Qui lui répond oui avec toute sont âme. « Tu ne le seras jamais ». Gentil docteur.

Commence malgré tout une rééducation vocale à Grenoble.

Comment est-elle devenue Chrystèle Chovelon, chant lyrique, mezzo-soprano ?

Comment est-elle devenue Chrystèle Chovelon chant lyrique, mezzo-soprano ?

A 18 ans, elle passe le concours d’entrée et comme il faut 7 ans pour former un chanteur lyrique, la route est longue. Mais à la fin de la première année, elle arrête, durant deux ans.

En 1991, un ancien prof de guitare, la croise alors qu’elle est caissière. Il lui dit avec autorité « tu vas tout de suite t’inscrire au conservatoire ». Ce qu’elle a fait. Mais on n’attendait pas une princesse. Elle a dû repasser le concours et tout reprendre au départ.

Pourtant elle a continué à malmener sa voix et les nodules ont été de retour. Sa prof de chant lui a dit qu’elle ne la gardait pas en classe de chant si elle ne se faisait pas opérer. Ce fut en octobre 1992. Techniquement, on découpe les petites excroissance (il est préférable que le chirurgien ne tremble pas ce jour là…) et on pose une colle physiologique. Les cordes vocales doivent rester ouvertes pendant une semaine, ce qui signifie ne sortir aucun son. Le grand silence.

Pendant cette semaine, elle a assisté à tous les cours en silence et pris des notes sur les élèves, le déroulement des cours. Elle a fait son deuil d’une carrière de chanteuse lyrique. Trop de fragilités dans les cordes vocales. Elle deviendra professeur.

A suivi une rééducation mais elle admet que c’est seulement vers 30 ans qu’elle est devenue raisonnable. Ceci nécessite un dispositif quotidien, une hygiène vocale. Pendant sa formation, Chrystèle a rapidement été employée pour enseigner le solfège.

Elle s’est ensuite formée au CEFEDEM de Lyon et obtenu deux diplômes d’état pour enseigner le chant et la formation musicale (en gros l’ancien solfège). Chrystèle a été titularisée en 2003.

Aujourd’hui les méthodes ont évolué et on accepte de former au chant lyrique dès 12 ans.

Plus que la technique Chrystèle travaille avec le coeur, l’émotion. C’est bien ceci qui fait l’artiste, plus que la note juste. Ceci étant dit, chanter juste n’est pas un défaut. Même si elle a fait le deuil d’une carrière de soliste, elle s’épanoui dans le professorat. Elle aime faire un parcours avec quelqu’un, accompagner une personne dans sa construction. C’est un lien fort avec l’élève. Il faut trouver les mots justes, soit encourager, soit corriger.

Après s’être mise en danger elle-même, elle voit les choses arriver. Elle encourage ses élèves à aller au bout de leurs rêves.

D’ailleurs, pour ce qui la concerne, elle a appris le tennis à 38 ans. En a fait avec excès, mais pouvons-nous attendre autre chose de Chrystèle Chovelon ? En tous les cas, elle a été classée.

Le chant n’est pas un boulot, c’est un mode de vie.

Enfin, Chrystèle Chovelon chant lyrique, mezzo-soprano en soliste !

Bernard Cavanna qui a transcrit  des lied de Schubert pour un accordéon, un violon et un violoncelle. Et Chrystèle au chant.

Elle s’occupe aussi de technique vocale avec un choeur d’adolescents. Chacun apporte un texte et le travail se fait sur l’improvisation. Depuis un an c’est devenu « Petites créations entre amis » (voir la seconde vidéo).

Vous pouvez aussi entendre Chrystèle Chovelon chant lyrique, mezzo-soprano avec Sandra Chamoux. Avec un projet simplement nommé Au Féminin. Deux musiciennes et des musiques écrites par des compositrices.

Mais bon, les articles, c’est bien. Allez l’écouter, c’est mieux !

Je veux programmer Chrystèle Chovelon :

Chrystèle Chovelon chant lyrique, mezzo-soprano

Chrystèle Chovelon chant lyrique, mezzo-soprano

Chrystèle Chovelon chant lyrique, mezzo-soprano

Je veux m'exprimer

Pour voir la page complète, inscrivez-vous

C’est 100% GRATUIT

Je n’aime pas le spam, vos informations ne sont pas diffusées