was successfully added to your cart.

André Robillard, art brut

Parler d’un monument présente un risque pour celui qui pose les mots sur le papier ou le clavier. André Robillard, art brut est un monument par ce qu’il a réalisé mais aussi par sa longévité.

André Robillard a été placé en hôpital psychiatrique de Fleury-les-Aubrais (à côté d’Orléans) dès son enfance (à 9 ans), il était colérique et violent. Jusque vers 19 ans il est resté sans occupation autre que l’ennui. A partir de 1964 (il a 33 ans) sa situation évolue avec de nouvelles méthodes mises en place dans l’hôpital. Il travaille au jardin, la blanchisserie ou la station d’épuration de l’institution.

Suivant les sources il mesure 1,50m ou 1,60m. Ça dépend de celui qui fait la mesure. Ou de la météo peut-être. André Robillard, art brut est né en 1931, là les sources concordent. Son père était garde-chasse et le petit garçon partait régulièrement en forêt avec lui.

C’est cette année qu’il réalise son premier fusil, pour « tuer les misère ». Le psychiatre qui le suit, Paul Renard, envoie des exemplaires à Jean Dubuffet.

André Robillard, art brut

André Robillard, art brut est surtout connu pour ses fusils qui fabrique avec des matériaux glanés. Il y a de tout : des boites à sardines, des tuyaux, du bois, du scotch, etc. La terminologie des musée est sobre : technique mixte. Pour le moins !

André Robillard, art brut a donc été adoubé par Jean Dubuffet. C’est ainsi que ses objets sont rentrés dans la Collection d’Art Brut de Lausanne. C’est à ce moment que sa renommée débute. Aujourd’hui ils sont vendu très officiellement entre 1.000 et 2.500€.

Outre les fulsils, André Robillard, art brut fabrique des Spoutniks et autres vaisseaux spatiaux. des fusées faites tuyaux et de pompes à vélo.

André Robillard, art brut et reconnaissance

Aujourd’hui André Robillard, art brut a été embarqué dans des spectacles. Notamment par Alexis Forestier. Certains disent que Robillard est uniquement un faire valoir. Difficile à dire, mais s’il en est heureux alors c’est bien.

Aujourd’hui, André Robillard, art brut loge dans l’ancienne maison du cuisinier de l’hôpital. Les trois pièces ainsi que les murs sont submergés d’objets qui lui font plaisir et peut-être lui serviront un jour. Le lit est aussi encombré et les objets doivent être débarrassés pour qu’il puisse se coucher.

Il y a en tous les cas de la place pour un colombe, des perruches, des mandarins et un canari.

En 2015, André Robillard, art brut a eu droit a une exposition à la collection d’art brut à Lausanne qui lui était spécifiquement dédiée.

André Robillard dit : « C’est pas le fruit du hasard, si on veut me voir, mais comment ça s’fait que monsieur Robillard est devenu artiste ? Même moi, j’en sais rien. C’est bizarre des fois, la vie. »

Maintenant, André Robillard, art brut parcours le monde d’expositions en vernissages.

Pour aller plus loin et voir de belles illustrations, je vous recommande l’article sur le site de Libération.

Je veux m'exprimer

Pour voir la page complète, inscrivez-vous

C’est 100% GRATUIT

Je n’aime pas le spam, vos informations ne sont pas diffusées