Alain Kieffer, céramique contemporaine

Alain Kieffer, céramique contemporaine mais un artiste qui cultive d’autres talents comme la musique punk, la peinture. Un anarchiste tout en gentillesse.

Alain Kieffer, céramique contemporaine

Un peu avant d’être Alain Kieffer, céramique contemporaine…

Prendre rendez-vous avec Alain Kieffer, céramique contemporaine a été très simple. Il m’a même proposé de faire 1h de route pour venir à ma rencontre. Mais rencontrer un artiste dans son élément permet de mieux sentir les choses.

Il habite en pleine campagne où une maison coûte le prix d’une voiture me dit-il, mais sans préciser le modèle. Le doute persiste. Le bas de la maison est en pierre et le reste en pisé.

Alain Kieffer est né en Loraine dans l’est de la France. Avec son nom de famille vous aviez déjà deviné qu’il n’était ni espagnol ni britannique. Ses parents travaillaient dans la sidérurgie et quand cette activité a quasiment disparu, les déménagements se sont succédés. Sa mère travaillait dans la comptabilité et son père dessinateur industriel devenu ingénieur.

Alain Kieffer a passé un baccalauréat scientifique. Puis ce fut l’appel sous les drapeaux. Alain a eu du mal à comprendre qu’une personne puisse lui donner des ordres stupides au seul prétexte qu’elle avait des galons et pas lui. L’expérience militaire a tourné court et en cas d’attaque nucléaire le pays devra se passer de lui !

Il fallait à la fois reprendre les études et gagner quelque argent pour vivre. Le seul BTS en alternance était celui de commerce. En 5 années il est passé par 7 entreprises ! Il se définit comme le plus mauvais vendeur du monde. Situation typique : il met en oeuvre la méthode analytique qu’il a apprise et explique au client qu’il peut tout à fait se passer des produit de l’entreprise. C’est honnête mais pas rémunérateur.

Voilà le décors planté, nous allons voir maintenant son parcours artistique.

Après les photos ci-dessous.

Alain Kieffer, céramique contemporaine et autres arts

Alain Kieffer s’est acheté son premier harmonica à 7 ans mais le pratique sérieusement depuis qu’il a 18 ans. Suffisamment sérieusement pour donner des cours. Son premier salaire a servi à acheter une guitare ! Ses parents n’aimaient ni Gainsbourg, ni Bashung, ni Debussy. Alain s’est fait sa culture musicale par lui-même par la curiosité, l’éclectisme.

Alain Kieffer, céramique contemporaine mais il me dit être peu attaché à la matière, c’est l’expression qui importe. Ce peut être de la terre, de la peinture, des performance, de la musique, etc.

La compagne d’Alain est styliste, son parcours et sa personnalité intéressants. Elle a créé un jardin en permaculture de plantes tinctoriales. Son jardin se visite, allez-y ! Donc, lorsque Alain Kieffer a 24, elle lui offre un pain de terre de 5kg pour Noël. Un beau geste, un encouragement. Alors, à force de modelage, Alain Kieffer, céramique contemporaine a mis le doigt dans l’engrenage et n’en est toujours pas sorti.

Alain me parle d’un copain anarchiste et il l’est lui même d’une certaine manière, il cherche une vie plus simple pour plus d’indépendance. Quand il joue de la musique punk c’est un peu ça. Jouer de la musique quand on ne connait pas la musique mais qu’on a de l’énergie à transmettre. Son costume de scène ? Une robe de curé véritable achetée à Lourdes, par correspondance (en personne, pas certains qu’ils aient accepté…). Du coup, il reçoit régulièrement des publicités pour des calices, mais ça le concerne moins ! Aujourd’hui le groupe s’est reconfiguré suite au départ du batteur. Alain Kieffer, s’est mis au banjo mais toujours dans un esprit punk et, ma foi, il faudra que j’aille à un de ses concert, ça a de la gueule !

Mais revenons un peu à Alain Kieffer, céramique contemporaine !

Une nouvelle de période de chômage lui a octroyé une prime de licenciement qui est intégralement passée dans une formation de poterie. Il a appris à tourner. Alain Kieffer a vu cette période de chômage comme positive, une obligation à réfléchir sur soi-même. Avec sa compagne, ils ont occupé une maison d’amis archéologues du côté de Montélimar où il a pratique intensément la céramique.

Avec le temps, Alain Kieffer a fait le tour de la technique. Il est passé par la couleur, à une période où ses enfants étaient petits et le style ressort de ce que l’on fait pour les petits. Actuellement, demeure seulement un peu de blanc. Alain Kieffer, céramique contemporaine aime que tout ne soit pas maîtrisé, qu’il y ait une part de spontané et de hasard.

Ces temps-ci il travaille sur les dimensions de ses céramiques, elles sont de plus en plus grandes, plus grande que son four. Il les cuit par parties et les colle ensuite. Reste la limite de la taille de la voiture pour les transporter ensuite !

Alain Kieffer a travaillé le thème de la famille mais sous un angle de l’humour et de la dérision. Il s’inspire des photos anciennes et formelles de la famille mais clairement décalé ! Cet univers familial abouti à une recherche sur l’héritage, pas celui qui pèse seulement sur nos épaules mais aussi les épaules sur lesquelles on se hisse pour aller plus loin.

Ne lui dites pas qu’il fait de l’outsider art, il a bien trop travaillé sa technique pour ça et globalement, Alain Kieffer n’aime pas être mis dans une catégorie. Il veut toucher à tout.

Alain Kieffer, céramique contemporaine a été inspiré par les films ethniques de Jean Rouch et le relativisme de la beauté. En Birmanie, on estime les femmes girafe au summum de la beauté alors qu’un européen pensera à de la torture. L’opinion exactement inverse se forgera pour les talons aiguilles. Que reste-t-il d’universel ?

Pour terminer, Alain Kieffer, céramique contemporaine qui se déguise en curé et professe une certaine anarchie, pratique de petits dessins sur ses céramiques qu’il rapproche de mantras. Allez savoir…

Guide de l'amateur d'art

L’article a répondu à vos attentes ?

Déjà 11567 personnes sont inscrites !

Restons en contact :

Je veux m'exprimer

Pour voir la page complète, inscrivez-vous

C’est 100% GRATUIT

Je n’aime pas le spam, vos informations ne sont pas diffusées